Mon amie Colère

Colère est née le même jour, exactement au même instant que toutes ses autres amies issues du panel Emotion. Colère et toutes les autres émotions, (on ne va en citer ici que quelques-unes), Tristesse, Joie, Peur, … occupaient à la base exactement le même espace que les autres. Chacune de ces émotions se manifestait quand elle en avait besoin ou avait quelque chose à exprimer. Elles se montraient chacune à leur manière auprès de l’Etre qui les laissait faire parce qu’à cette époque il sentait bien que si elles étaient là c’était pour une bonne raison.

Puis au fil du temps qu’Etre grandissait, Colère était de moins en moins présente. On ne l’entendait quasiment plus. Ce n’est pas qu’elle n’avait rien à dire, mais on lui avait appris à se taire, plutôt à se cacher. Vous comprenez, on partait du principe que Colère n’était pas sortable : elle passait son temps à gesticuler, elle n’était jamais contente, parfois elle osait même élever le ton ou hurler ! Rendez-vous compte, un Etre qui ose exprimer sa colère, mais où va-t-on ? Le temps passa. Joie était présente et pouvait sortir quand elle voulait. Tristesse se montrait de temps en temps, mais pas trop non plus. Quant à Peur elle était omniprésente, mais vu qu’elle ne faisait pas trop de bruit et autorisait un certain confort, elle était libre de ses allées et venues.

Étrangement, personne dans ce panel d’émotions ne s’inquiéta de ne pas rencontrer Colère plus souvent que ça. Chacune vaquait à ses occupations, jusqu’au jour où au cours d’une des réunions des émotions (séance d’hypnose), Colère fit son apparition.

A la grande surprise de tout le monde elle était méconnaissable. Au cours de toutes ces années elle avait énormément changé. Elle qui était capable d’entendre dans son enfance et de s’adapter, avait désormais les conduits auditifs bouchés, du coup les sons étaient déformés. Elle avait également ce regard noir et sombre avec une flamme à l’intérieur que rien ne semblait capable d’apaiser. Elle était particulièrement brûlante, on ne pouvait donc pas l’approcher à plusieurs mètres. Sa voix était très grave, très forte, comme si elle avait appris au fil du temps à dominer son environnement. Mais surtout elle était énorme : elle occupait un si grand espace qu’on dû abattre une cloison pour la laisser entrer dans la salle de réunion.

Joie qui ne doutait de rien, se risqua à lui poser la question sur ce qu’il lui était arrivé. De sa voix grave et bourrue Colère lui répondit : « J’ai été jetée aux oubliettes. A chaque fois que j’ai voulu faire passer un message, « Là-haut » elle faisait comme si elle ne m’entendait pas. Je lui ai envoyé des brûlures d’estomac, des nausées, des maux de gorges, des sinusites, et pleins d’autres maux pour qu’elle écoute ce que j’avais à dire, mais RIEN. Je n’ai aucune valeur à ses yeux contrairement à vous toutes ! Pourtant ce que j’ai à dire est tout aussi important que vos messages ! Alors à chaque fois que j’ai eu quelque chose à exprimer qui n’a pas été entendu, chacune de mes caractéristiques s’est amplifiée. Et voilà le résultat ! Aujourd’hui je hurle plus fort que jamais, je brûle plus intensément que jamais, je peux faire mal plus fort que jamais ! »

Chacune des émotions présente baissa la tête et réalisa qu’elle ne s’était jamais souciée du sort de Colère. Au contraire, elles ne lui avaient pas facilité la vie en voulant toujours se mettre en avant.

Tout le monde se mit donc à réfléchir à ce qu’on pouvait faire pour que Colère redescende et devienne un peu plus raisonnable. Mais Colère ne voulait pas être raisonnable, elle avait enfoui trop de frustrations qu’elle souhaitait aujourd’hui exprimer à sa façon : le plus fort et le plus douloureusement possible, car elle voulait être entendue !

C’est alors qu’Amour entra dans la pièce. Amour venait toujours à ces réunions mais avait toujours un train de retard. Comprenez, elle venait de loin. On lui fit une synthèse de la situation. Elle écouta très attentivement en hochant la tête et en reformulant les besoins de Colère, tout en conservant ce sourire apaisé sur le visage. Au bout de quelques instants de réflexion. Amour se leva de table, se dirigea vers Colère et la pris simplement dans ses bras. Au grand étonnement de tous, Amour ne brûla pas. Elle murmura quelques mots aux oreilles de Colère, personne ne put entendre de quoi il s’agissait. Colère observa un grand silence. Elle se mit à s’adoucir, sa peau changea de couleur pour atteindre une teinte bien plus claire. Ce qui lui bouchait les oreilles fondit, la boule dans la gorge fut remplacée par un filet de miel qui adoucit sa voix. Au bout de quelques minutes sa taille commença à diminuer. Jusqu’à atteindre le même volume que celui des autres. Colère resta toujours en colère, mais elle avait accepté de s’exprimer de façon plus entendable.

Amour et Colère purent commencer à négocier avec la partie « consciente » qu’on appelait plus communément, « Là-haut ». Ce fût long, chacun dû faire des compromis, mais au bout d’un moment Là-haut compris et accepta d’écouter dorénavant Colère dans sa forme entendable. Là-haut compris que Colère était là pour protéger ses valeurs et ne voulait que son bien. Comme toutes ses autres amies venues d’Emotion. Toutes les émotions s’apaisèrent et la fin de la réunion fût centrée autour de Joie.

Au moment du départ, Colère fit un pas de côté. Tout le monde pu alors voir apparaître Tristesse. Car souvent derrière Colère, Tristesse peut se cacher …

Kafui

 

L’hypnose peut vous aider sur les questions abordées dans cet article.

Contactez-moi !

Plus d’articles

3 commentaires sur « Mon amie Colère »

  1. Ça me rappelle quelque chose…
    Quel bel article! Ca m’a fait penser au Disney Vice-Versa (toujours mes références…).
    C’est peut-être étrange mais ça m’émeut et je suis heureuse de constater que Colère, au même titre que les autres peut être entendues.
    Un bel exemple de la place que chacun de nous devrait laisser à toutes ses émotions. C’est marrant en plus, comme on le sait, qu’on est tellement plus serein et sois-même avec une écoute bienveillante. Bon exemple du travail qu’il me reste à accomplir.
    Merci de motiver nos troupes!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s